Le Dialogue culturel national salue la prolongation des mesures COVID-19

am 23. November 2021
Temps de lecture: env.5min

Lors de sa séance du 22 novembre 2021, le Dialogue culturel national a traité de la mise en œuvre des mesures COVID-19 de soutien à la culture. Les cantons, les villes et les communes soutiennent la proposition du Conseil fédéral de prolonger jusqu’à fin 2022 les dispositions de la loi COVID-19. Les participants ont par ailleurs abordé les défis actuels liés à la reprise des activités culturelles.

Le Dialogue culturel national constate que les mesures de soutien à la culture en vigueur depuis mars 2020 ont fait leurs preuves. Jusqu'ici, plus de 23 000 demandes ont été acceptées et 420 millions de francs ont été versés. L’objectif est de préserver la diversité culturelle de la Suisse.

La base légale sur laquelle reposent les mesures de soutien à la culture arrive à échéance à la fin de 2021. Le Parlement se prononcera lors de la session d’hiver sur la prolongation des mesures de soutien à la culture prévues par la loi COVID-19. Les cantons, les villes et les communes soutiennent la proposition du Conseil fédéral de les prolonger jusqu’à la fin de 2022. Les membres du Dialogue culturel national appellent par ailleurs la population à se prononcer pour la modification de la loi COVID-19 le 28 novembre 2021.

Le Dialogue culturel national s’est également entretenu sur une série de défis présents avant la pandémie qui se sont encore accentués au cours des derniers mois, notamment sur la question de la rémunération convenable des acteurs culturels.

Institué en 2011, le Dialogue culturel national réunit des représentants des autorités politiques et des délégués à la culture des cantons, des villes, des communes et de la Confédération. Ses activités se fondent sur une convention signée en 2011 et sur un programme de travail redéfini tous les quatre ans. Les autorités politiques forment l’organe de pilotage stratégique du Dialogue culturel national, qui réunit le chef du Département fédéral de l’intérieur (DFI), des représentants de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), de l’Union des villes suisses (UVS) et de l’Association des communes suisses (ACS).


Partagez l'article

Note sur l'utilisation des cookies. Afin de concevoir notre site web de manière optimale pour vous et de pouvoir l'améliorer en permanence, nous utilisons des cookies. En continuant à utiliser le site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans nos informations sur la protection des données.