Schweizerischer Gemeindeverband
Association des Communes Suisses
Associazione dei Comuni Svizzeri
Associaziun da las Vischnancas Svizras
Ensemble pour des communes fortes
 
 
1
2
3

Réforme des chemins de fer 2: absence d’approche globale

A l’avenir, il faudrait que les réseaux et modes de transport soient organisés conjointement et de manière plus efficace et qu’ils soient harmonisés les uns aux autres en impliquant tous les niveaux de l’Etat, et donc notamment aussi les communes. C’est ce que réclame l’ACS dans sa réponse à la consultation sur la réforme des chemins de fer 2.

Notamment, l’ACS critique l’absence d’approche globale de la mobilité en tant que système global, présentant des dépendances et interdépendances mutuelles entre les divers systèmes de transport. En revanche, elle soutient l’objectif principal des adaptations de l’ordonnance sur la réforme des chemins de fer 2 en débat, qui visent toutes à accroître l’efficacité des transports publics (TP). Comme l’approche globale fait défaut, l’ACS s’insurge cependant contre la prise en compte exclusive du taux de couverture des coûts en tant que critère proposé pour le transfert des lignes de TP du rail au bus. Etant donné que dans les transports régionaux, les communes seraient particulièrement bien placées pour pouvoir encourager de façon ciblée les TP et la mobilité combinée sur le «dernier kilomètre», il convient que non seulement la Confédération et les cantons, mais aussi le niveau le plus proche du peuple soit également davantage impliqué dans la prise de décisions.