Previous Page  38 / 96 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 38 / 96 Next Page
Page Background

SCHWEIZER GEMEINDE 5 l 2017

38

Best-Practice-Beispiele

Vorbildliche Wege zur Förderung der

Biodiversität im Siedlungsraumwerden

bereits eingeschlagen. Erwähnt seien

zum Beispiel die Programme der Kan­

tone Genf (Nature en Ville) und Aargau

(Programm Natur 2020). Besonders in­

teressant sind die daraus entstandenen

Projekte «Gartencharta» und «Natur fin­

det Stadt», die beide das Engagement

privater Gartenbesitzer auszeichnen,

wenn diese sich für die Förderung der

Biodiversität einsetzen.

Fazit

Schottergärten führen zu einer Banalisie­

rung der Siedlungslandschaft und sind

eine Form der Versiegelung der Böden.

Die Gemeinden sind zentrale Akteure

und können einen wichtigen Beitrag zur

Erhaltung und zur Förderung von natur­

nahen Grünflächen leisten.

Evi Rothenbühler,

Stiftung Landschaftsschutz Schweiz

* Rothenbühler Evi. 2017. Schottergärten und

Landschaft: Dynamik – Akteure – Instrumente.

Arbeit im Rahmen des Praktikums Nachhaltige

Entwicklung. Stiftung Landschaftsschutz Schweiz

(Hrsg.). Bern.

RÉSUMÉ

Des jardins de pierres concassées en

lieu et place d’espaces verts – une

évolution inquiétante

Ces dernières années, on observe une

augmentation importante des jardins

de pierres concassées dans les amé­

nagements extérieurs, et cela non

seulement chez des privés, mais éga­

lement autour de certains bâtiments

publics. Il s’agit d’aménagements ex­

térieurs dans lesquels des pierres

concassées de différentes granulomé­

tries représentent une part importante

de la couverture du sol et sur lesquels

la végétation est très réduite, voire

absente. De tels aménagements exté­

rieurs sont probablement choisis prin­

cipalement parce qu’ils exigent peu

d’entretien. Ils sont toutefois problé­

matiques, tant du point de vue écolo­

gique que du point de vue esthétique,

du fait qu’ils représentent une réduc­

tion des espaces verts dans les zones

urbanisées ainsi qu’une étanchéifica­

tion et un appauvrissement des sols.

On peut alors se demander quels mé­

canismes favorisent cette tendance.

Dans le cadre d’un travail de stage, Evi

Rothenbühler se penche sur cette thé­

matique: les objectifs de ce travail

sont, d’une part, la documentation des

aménagements en pierres concassées

dans les jardins et les espaces verts et

l’évaluation des dynamiques à la base

de ceuxci. D’autre part, il s’agit de dé­

terminer des mesures destinées à évi­

ter, dès les premiers stades du projet,

des jardins en pierres concassées et à

promouvoir des jardins proches de la

nature. Les résultats montrent qu’en

plus du facteur de coût et du gain de

temps supposé, la motivation pour les

jardins de pierres concassées repose

également sur un manque de connais­

sances concernant la fonction des es­

paces verts privés et publics. La ten­

dance à s’accorder avec le jardin du

voisin semble également un facteur à

ne pas négliger.

SCHOTTERGÄRTEN SCHADEN DER BIODIVERSITÄT

Naturnahe Gartengestaltungen bieten Lebensraum für vieleTiere und Pflanzen, reduzieren die Hitze in der unmittelbaren Umgebung

und wirken sich positiv auf das psychische und physischeWohlbefinden aus.

Bild: zvg