Previous Page  21 / 96 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 21 / 96 Next Page
Page Background

COMMUNE SUISSE 5 l 2017

21

biota). Le système d’informations cen-

tralisé offre aussi un accès à divers évé-

nements (cours, visites guidées, etc.),

des exemples pratiques et un réseau

d’expertise pouvant les accompagner

pour régler le problème. Un avantage

pour les communes qui crée des syner-

gies grâce à une communication ciblée.

«Pollenn» respecte la vie privée de l’uti-

lisateur. Il peut se renseigner de manière

anonyme ou participer activement en

inscrivant ses plantes sur la géoplate-

forme. Il peut également, s’il le désire,

partager ses observations en les rendant

publiques. Si tel est le cas, alors l’infor-

mation est directement visible et est en-

voyée à la base de données nationale

d’Info Flora. Cette approche permet

d’être moins intrusive, respecte le prin-

cipe de la protection des données pri-

vées et peut éviter des conflits. En effet,

certaines communes envoient leur em-

ployé prendre des images dans les pro-

priétés privées. Ceci peut avoir des

conséquences juridiques non négli-

geables.

Les communes: départ du changement

Agir avant que cela ne soit trop tard est

primordial pour la préservation de notre

biodiversité, notre santé et notre écono-

mie. Les communes ont une responsa-

bilité forte dans la mise en œuvre de

l’éradication des néophytes envahis-

santes. «Pollenn» les aide à accélérer le

processus devenant un win-win pour

tout le monde.

En participant à «Pollenn» les communes

s’impliquent dans une dynamique natio-